Luis Fernando Pérez

 Photos : Marine de Lafregeyre

 

VENDREDI 4 NOVEMBRE À 20H30

PROGRAMME

1ère Partie :

Frédéric CHOPIN (1810-1849) :
- Nocturne op. Posthume en do dièse mineur
- Balade n.1 op.23
- 2 Nocturnes op.27
- Scherzo n.3 op.39

 

                                         ENTRACTE

2ème Partie :

ENRIQUE GRANADOS (1867-1916) :
- 3 Danses espagnoles :
« Galante »
« Oriental »
« Andaluza »

- Extraits des Goyescas :
« La fille et le rossignol »
« Balade. L’Amour et la mort »

ISAAC ALBÉNIZ (1860-1909) :
– Extraits d’Ibéria :
« Evocación »
« El Puerto »
« Almería »
« El Albaicín »

 Informations pratiques :
Durée : 2 heures

Tarifs : 24 €, 20 € (École de Musique d’Erstein, adhérents Accent 4, élèves du Conservatoire)

Une visite guidée de l’exposition « 1914-1918 : Guerre d’images – Images de guerre », aura lieu à 19h. (entrée libre sur présentation du billet de concert)

Une dégustation de champagne sera proposée par notre partenaire « Champagne Gabriel Boutet » avant le concert. *



 LUIS FERNANDO PÉREZ

Sa technique pianistique virtuose, empreinte toutefois des accents d’une liberté nécessaire, fait de ses interprétations un déploiement de couleurs sonores, d’inflexions d’émotion et de vitalité torrentielle qui élèvent le public au-dessus de toute complexité pour le délecter d’une vibrante profusion d’intuition expressive. « Chaque note est un mot. Chacun doit imaginer et trouver au fond de soi-même ce qu’il veut exprimer et réaliser ». Par ces mots dédiés à l’œuvre de Chopin, Luis Fernando Pérez confirme la maturité que les prix Franz Liszt (concours Ibla en Italie), Enrique Granados de Barcelone (Prix Alicia de Larrocha) et la Médaille Albéniz lui prédisaient.

 Considéré comme l’un des plus grands connaisseurs du répertoire espagnol, ses enregistrements, parus sous le label Mirare et consacrés à Chopin, Soler, Granados (Diapason d’Or et Choc de l’année de la revue Classica), lui ont valu la reconnaissance de la critique française comme un précurseur de la renaissance musicale espagnole. Son dernier travail est intégralement voué à la débauche de couleurs de l’impressionnisme de Manuel de Falla (Mirare 2014).

Ses futurs engagements le conduiront à Paris, Madrid, Valence (Espagne), Saint-Sébastien (Espagne), Bilbao, Alicante, Bruxelles, Saint-Pétersbourg, Budapest, Bordeaux, Tokyo, Toulouse, Tarbes, Prades, Barcelone, Istanbul, Oviedo, Gijón et Saint-Jacques-de-Compostelle.

www.luisfernandoperez.com

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.