Piano au Musée Würth

Édito 2019

De l'humour en toutes choses !

Amis passionnés d’art, de musique et de piano, nous vous saluons et vous convions à assister nombreux à cette quatrième édition de Piano au Musée Würth. Permettez-nous un clin d’œil à l’édition passée ! Souvenez-vous, le dimanche 11 novembre 2018, se produisait le jeune pianiste Alexandre Kantorow ! Quelques mois plus tard, Alexandre s’imposait et remportait brillamment le célèbre Concours Tchaïkovski de Moscou ! Nous le félicitons chaleureusement et nous le réinviterons lors d’une prochaine édition !

Si 2018 avait été placée sous le signe des générations, 2019 sera dévolue à l’humour, car l’histoire de la musique est pleine d’humour et de traits d’esprit. Un humour sous toutes ces facettes qui, quelquefois, se cache entre les notes et il vous appartiendra de le dénicher. Parfois, il donnera lieu à un spectacle surprise, tel celui préparé par Pauline Haas, Thomas Bloch et Dimitri Vassilakis ou à un exercice d’équilibriste virtuose sous les doigts du plus célèbre des pianistes improvisateurs, Jean-François Zygel. Un humour parodique ou grinçant avec Olivia Gay et Vanessa Wagner ou le Trio C’est pas si grave ! Un humour apprécié différemment selon les pays d’origine des compositeurs et Simon Ghraichy qui se plaît avec bonheur à casser certains codes conventionnels du concert révèlera l’humour schumannien et sibélien. Jean-Baptiste Fonlupt dévoilera celui de Frédéric Pichon, un compositeur à découvrir ! Et Martin Stadtfeld, celui de Bach, Beethoven, Haendel et du très jeune Mozart ! L’œuvre de l’espiègle Joseph Haydn ne manque ni de traits d’esprits ni de messages. Pensez aux Symphonies La Surprise, Le Distrait ou Les Adieux ! Et à ce Trio Gipsy qu’interprètera le Trio Élégiaque. Que dire de Debussy, de Poulenc ou de Prokofiev dont les traits humoristiques se glissaient entre les notes et dans les mots ! Vous aurez à cœur de les entendre sous les doigts de Maki Okada et sous l’archet de Tedi Papavrami.

Précisément, les mots seront à l’honneur avec les classes de théâtre d’Olivier Achard et de piano de Jean-Baptiste Fonlupt de la Haute École des Arts du Rhin. À notre demande, ces deux artistes ont accepté de s’associer et de concevoir un spectacle en commun. Le fil conducteur sera des extraits de la célèbre Cantatrice Chauve d’Eugène Ionesco et « ses » musiques.

Piano au Musée Würth est heureux de poursuivre sa collaboration avec Piano Campus et nous avons convié l’un des lauréats du Concours 2019, Gaspard Thomas. Et last but not least, nous sommes heureux d’intégrer à notre programmation le récital des élèves de l’École de Musique d’Erstein « guidés » par une équipe dynamique d’enseignants.

Vous aviez été très nombreux à apprécier la chaleur et la convivialité de nos rendez-vous en marge des concerts et vous les découvrirez en feuilletant cette plaquette.

Pour réussir une saison, il faut un ingrédient essentiel : des salariés et des bénévoles enthousiastes. Qu’ils soient remerciés de leur engagement ! Nos remerciements s’adressent également à la Ville d’Erstein et à nos fidèles partenaires.

 

Philippe Meyer a écrit : « La musique, c’est comme l’amour. Il y a des heures et des endroits pour ça ».  Avez-vous deviné l’endroit pour cette quatrième édition ?

Bon festival Piano au Musée Würth !

 

Marie-France Bertrand, directrice du Musée Würth
Olivier Erouart, directeur artistique de Piano au Musée Würth

Aucun événement trouvé.