Tout public
Tarif unique 24 €

Les Métaboles – Annulé

Voir plus

Commence dans 11 Jours, 11 Heures

11 novembre 2020 20 h 00

Si vous avez acheté des billets pour cet événement, veuillez nous écrire à l’adresse suivante : mwfe.info@wurth.fr

Merci de préciser si vous avez acheté vos billets en ligne ou à la boutique du Musée Würth.

Nous ferons le nécessaire pour vous rembourser très rapidement.

Programme

Johannes BRAHMS (1833-1897)

Kanons opus 113
            Wenn die Klänge nah’n und flieh’n (Quand les sons s’approchent et disparaissent)
            Einförmig ist der liebe Gram (Le chagrin d’amour est monotone)

2 quartette opus 112a
            Sehnsucht (Nostalgie)
            Nächtens (Nocturne)

Danses hongroises 1 et 2 WoO 1 pour piano à quatre mains

Weltliche Gesänge opus 42 pour choeur
            Abendstänchen (Sérénade du soir)
            Vineta
            Dathulas grabgesang (Chant funèbre de Darthula)

 Valses 1, 4 et 5, 15 et 16 opus 39 pour piano à quatre mains

Drei quartette opus 31

            Wechesellied zum Tanz (Chanson alternée pour danser)
            Neckereien (Taquineries)
            Der Gang zum Liebchen (Vers la petite bien-aimée)

 Liebeslieder-Walzer opus 52 pour voix et piano à quatre mains

            Rede, Mädchen, allzu liebes. (Dis-moi, jeune fille, par trop chérie)
            Am Gesteine rauscht die Flut (Violemment entraînées, les ondes rugissent contre les roches)
            O die Frauen (Ô les femmes)
            Wie des Abends schöne Röte (De la beauté des rougeurs du couchant)
            Die grüne Hopfenranke (Dites, vertes vrilles)
            Ein kleiner, hübscher Vogel (Un joli petit oiseau a pris son envol)
            Wohl schön bewandt war es (Comme ma vie et comme mon amour)
            Wenn so lind dein Augen mir (Lorsque tes doux yeux se posent)
            Am Donaustrande (Sur les bords du Danube)
            O wie sanft die Quelle (Oh, comme le ruisseau)
            Nein, est ist nicht auszukommen (C’est à n’y plus tenir)
            Schlosser auf, und mache Schlösser (Au travail, serrurier! Fais-moi des cadenas)
            Vögelein durchrauscht die Luft (Bruissant des ailes, un oiseau traverse les airs)
            Sieh, wie ist die Welle klar (Vois comme les ondes sont limpides)
            Nachtigall, sie singt so schön (Comme le rossignol chante suavement)
            Ein dunkeler Schacht ist Liebe (C’est un sombre gouffre que l’amour)
            Nicht wandle, mein Licht (Mon amour, ne t’aventure pas au dehors)
           
Es bebet das Gesträuche (L’arbuste tremble)

 

Le port du masque est obligatoire dans le musée et dans l’auditorium.

Les conditions d’accueil sont actualisées en fonction des directives sanitaires.