Tout public
Tarif unique : 26 €

[MUSIQUE] Les Égarés – Segal / Sissoko / Parisien / Peirani

Voir plus

Commence dans 1 Mois, 25 Jours

17 avril 2024 20 h 30

Le concert est COMPLET ! ⚠

LES ÉGARÉS

Les Egarés est bien plus qu’un album. C’est un espace de jeu et de parole, un lieu de vie habité par deux binômes qui depuis des années excellent dans l’art de croiser les sons et de transcender les genres : Ballaké Sissoko (kora) et Vincent Segal (violoncelle) d’un côté, Vincent Peirani (accordéon) et Emile Parisien (saxophone) de l’autre. Avec ces magiciens-là, 2+2 ne fait plus 4, mais 1. Car c’est bien une unité d’esprit et une fluidité du son que créent ensemble ces individualités bien trempées, méprisant toute compétition d’ego pour se mettre au service du bien musical commun. Ni jazz ni traditionnel, ni classique ni avant-gardiste, mais un peu de tout cela à la fois, Chambre double fonde un territoire poétique indépendant où l’oreille est l’instrument-roi. Où la virtuosité s’exprime d’abord dans l’art d’être complices. Où le si simple et si grandiose désir d’écouter l’autre aboutit à la naissance d’un singulier chant à quatre voix.

Sans la moindre démonstration, les quatre complices réalisent ainsi toute une série de prouesses qui ne sont jamais affichées comme telles. Les Egarés est ce disque sans voix soliste qui, pourtant, ne cesse jamais de chanter. Ce disque sans batterie ni percussions qui, pourtant, ne cesse jamais de faire entendre une très humaine et très sensible pulsation. Ce disque aux échanges si harmonieux que, par séquences, l’oreille, saisie par quelques illusions auditives (n’y aurait-il pas ici un balafon, et là un harmonium ?), en arrive elle-même à se perdre voluptueusement, à ne plus distinguer qui fait quoi dans l’intime entrelacement des voix. Ce disque qui, tout en repoussant la banalité, ne cesse d’embrasser l’évidence, dans un art du décadrage amoureux et de la dérive volontaire dont ’élégance audacieuse renvoie à d’autres grands égarés comme Don Cherry ou encore les musiciens sans matricule du Penguin Cafe Orchestra. “Je n’ai jamais enregistré un disque dans une telle atmosphère, souligne Vincent Peirani. Aucun de nous n’a été dans la “perf”, si bien que la musique raconte beaucoup de choses sans jamais se la raconter. Aucun d’entre nous ne détenait la vérité : nous la trouvions ensemble.”

Au passage, Les Egarés rappelle tout ce que l’esprit de concorde peut avoir de frondeur, et combien l’art de jouer en si belle intelligence peut engendrer une manière extrêmement subtile de mettre le feu aux poudres. Contrairement à une idée reçue un peu pénible, vivre en harmonie ne signifie pas s’astreindre fatalement à des compromis pénibles, consensus mous et autres lénifiantes routines : quand elle le veut, la paix déménage. Et avec ces quatre-là, elle le veut bien, elle le veut tout le temps. Dans Les Égarés, elle soulève même des montagnes, recomposant le paysage musical pour tirer des lignes de fuite d’une beauté inouïe.

Informations pratiques

Le concert a lieu dans l’auditorium du Musée Würth à Erstein. Situé au cœur du musée, l’auditorium, entièrement équipé, dispose de 220 places assises et d’un espace de plain-pied pour les personnes à mobilité réduite.

COMMENT S’Y RENDRE ?

En voiture : 
Sur D1083 – Sortie Erstein – Direction Z.I. Ouest – Suivre la signalétique
Parking gratuit à l’arrière du musée
Accès handicapé

En vélo :
Environ 1h20 depuis Strasbourg par voie cyclable le long du Canal du Rhône au Rhin
Des abris vélos sont à votre disposition au Musée Würth.

En train : 
Ligne SNCF Strasbourg – Sélestat – Colmar – Mulhouse – Bâle
Arrêt : Erstein-gare, 10 minutes à pied de la gare au musée