Tout public
10 €

Maria Kustas

Voir plus

Commence dans 26 Jours, 9 Heures

11 novembre 2018 11 h 00 - 12 h 00

Lauréate Piano Campus

Récital - L’éclosion d’un talent !

Programme :

JEAN-SÉBASTIEN BACH (1685-1750)
Toccata en sol majeur BWV 916

ROBERT SCHUMANN (1810-1856)
Allegro opus 8

FRANZ LISZT (1811-1886)
Années de pèlerinage, S. 163
– Les jeux d’eaux à la Villa d‘Este

ISAAC ALBÉNIZ (1860-1909)
Iberia, suite pour piano
– El Corpus (Christi) en Sevilla
– El Albaicín

ALBERTO GINASTERA (1916-1983)
Tres Danzas Argentinas opus 2

Repères biographiques

En 2007, Maria Kustas a été invitée à jouer avec l’Orchestre de chambre de Moscou « les Saisons ». Elle termine ses études musicales au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou en 2013 et les poursuit à Londres au Royal College of Music où elle reçoit l’enseignement de Dmitri Alexeev. Lauréate de concours nationaux et internationaux dont Piano Campus en 2018, le Delia Steinberg international piano competition et le Tunbridge Wells international competition, Maria Kustas a eu l’occasion de se produire dans de nombreuses villes européennes et dans des festivals (Festival international Paris ville de lumière, le Festival Mayfield et le Festival Saint-Savin en France). En mars 2014 dans le cadre du projet d’EMCY, Maria a participé à une tournée de concerts au Luxembourg et en Allemagne. En février 2017, elle a reçu une bourse de la fondation Musique Yamaha.

Quelques notes sur le programme

Et dans les années 1705-1710, le jeune Bach s’affirme comme un maître du clavier. Sept Toccatas sont composées au cours de son séjour à Weimar. Il les écrit par groupe de trois à l’exception de celle en sol majeur BWV 916 qui date de 1710. Elle diffère des précédentes à la fois par sa coupe en trois mouvements (Presto, Adagio et Fugue) mais aussi par son caractère optimiste, résolument tournée vers le soleil de l’Italie.

Vous ne comprendrez l’esprit que quand vous serez maître de la forme, écrira Schumann dans ses Conseils aux jeunes musiciens. Cette forme, c’est celle de la sonate. Et dans son œuvre, Schumann alternera toujours la sonate et le Klavierstück. C’est à l’âge de 21 ans, en 1831, qu’il envisage la composition d’une gigantesque Sonate en si mineur dont ne subsistera que cet Allegro en si mineur opus 8. Le jeune compositeur y forge son foisonnant style pianistique. L’Allegro opus 8 que l’on joue peu ne manque ni d’allure, ni d’ambition, ni de passion.

C’est un homme, Franz Liszt, entré dans les ordres mineurs, en 1865, qui compose, en 1877, à la Villa d’Este à Tivoli, près de Rome, la plus célèbre des sept pièces de la Troisième Année de pèlerinage. La quatrième, Les Jeux d’eaux de la Villa d’Este, est un chef-d’œuvre impressionniste en avance sur son époque, que Debussy et Ravel ont, inconsciemment ou pas, imité.

Le grand œuvre d’Isaac Albéniz aura été le recueil de quatre cahiers de trois pièces chacun, Iberia, composé entre 1905 et 1908. Ces douze nouvelles impressions, sous-titre de l’œuvre, respirent d’un folklore artificieux, réinventé et cependant le plus authentique. Debussy soulignera qu’Albéniz avait tellement assimilé les mélodies et les rythmes autochtones qu’ils étaient passés dans sa musique, sans laisser la moindre trace de frontière.

Lorsqu’Alberto Ginastera compose les trois Danzas argentinas opus 2, il n’a que 21 ans et est encore étudiant au Conservatoire de Buenos Aires. Elles révèlent les caractéristiques du compositeur avec leur franchise, leur absence de politesse, leur façon de brusquer l’auditeur, de lui envoyer aux oreilles leurs notes écrasées, de le harceler de répétitions, de rythmes et de motifs. Morceaux si sûrs d’eux-mêmes, et se servant de cette brusquerie pour charmer, et même aguicher. (Guy Sacre).

Votre journée au musée !

  • Formule 2 concerts du jour : 28 €
    Récital Maria Kustas – Lauréate Piano Campus (11h)
    Récital Alexandre Kantorow (15h)
  • Brunch du Café des Arts de 12h à 13h30 (uniquement sur réservation en ligne) : 18 €
  • Visite guidée de l’exposition « NAMIBIA. L’art d’une jeune géNérATION » (13h30 et 14h30)
  • Concert Musique de Chambre Charlotte Juillard, Jonas Vitaud et Sébastien van Kuijk (17h)